Faivre

99. Faivre, 5 novembre 1785, Besançon

Besançon, le 5 novembre 1785

Monsieur,

A la survenue, je recevais une lettre du François Desauges, libraire à Paris, qui m’annonce avoir eu avis de la Société qu’on lui fera passer par votre canal un ou plusieurs ballots. Comme ce dernier me dit ne pas vous connaître, il me charge de vous livrer le nom. Prière de m’expédier le plus promptement possible ce que vous recevrez pour son compte venant de la Société. J’espère que vous ne tarderez pas à me faire le premier la voie en ayant reçu avis.

70. Faivre, 21 juin 1784, Pontarlier

Messieurs,

Vos deux balles, l’une marquée V.C.N°69 est partie ce matin pour Madame veuve Charmet, l’autre balle marquée A.P.N°80 pour Reims en Champagne partira aussi cette semaine, passera par Besançon. Si j’avais examiné votre lettre, elle serait partie aussi aujourd’hui. Le retard ne sera pas long. Madame Charmet aura sa balle à ce soir ou demain aussitôt que votre lettre reçue.

Pages