Lepagnez

285. Lépagnez Cadet libraire à Besançon. Ms. 1174.

Lépagnez Cadet libraire à Besançon. Ms. 1174.

Besançon, le 29 avril 1785,

 

Messieurs,

J’aurai le plaisir de vous voir, de ranger compte avec vous et recommencer de nouvelles affaires plus heureuses dans les 15 premiers jours du mois prochain, c’est pourquoi je ne répondrai pas à votre dernière du 14 du présente, sinon qu’il est bien vrai que j’ai payé à M. Mercier les pièces de théâtre, je vous le certifie, avant son départ de votre ville. Je lui prouverai à son passage ici.

283. Lépagnez Cadet libraire à Besançon. Ms. 1174.

Lépagnez Cadet libraire à Besançon. Ms. 1174.

Besançon, le 27 mars 1785,

 

Messieurs,

J’avais bien raison de vous demander le détail de mon compte, jusqu’à ce jour, je vois dès le premier article que vous portez pour moi, un article concernant le procès de M. Rillet de Genève, que je n’ai jamais demandé ni même regardé, ici où il n’est d’aucun intérêt et n’ai gardé cette marchandise, ainsi que mes lettres le portent, qu’à votre disposition.

279. Lépagnez Cadet libraire à Besançon. Ms. 1174.

Lépagnez Cadet libraire à Besançon. Ms. 1174.

Besançon, 18 août 1784,

Messieurs,

Je consens avec plaisir au change que vous me proposez par votre lettre du 12 du présent aux conditions que je vous rendrai franco Neuchâtel tous mes articles et que vous me rendrez les vôtres également franco Besançon, que je ne serai point forcé à me désassortir des articles qui me font besoin, que vous en ferez de même, que je vous passerai tout au meilleur compte et que vous me traiterez ainsi.

277. Lépagnez Cadet libraire à Besançon. Ms. 1174.

Lépagnez Cadet libraire à Besançon. Ms. 1174.

Besançon, le 29 mars 1784,

 

Monsieur,

J’ai bien reçu en son temps le compte courant avec la société typographique de votre ville, mais avant que de solder, je viens vous prier de vouloir bien me détailler les articles expédiés les 1er août 1782, 6 avril 1783 ; 18 juin 1783 ; et en outre d’ajouter dans l’avoir,

30 avril 1783, port d’une hure de sanglier _______________1livre 10 sous

275. Lépagnez Cadet libraire à Besançon. Ms. 1174.

Lépagnez Cadet libraire à Besançon. Ms. 1174.

Besançon, le 7 février 1784,

 

Messieurs,

Je désirerais beaucoup vous prier de compter sur mon zèle, mais je n’y peux ni m’engager, ni me compromettre. J’ai été dans le danger, j’ai effleuré le péril, et ne peux pour aucune raison m’exposer davantage.

C’est cette même raison qui m’empêche de vous commettre, tant que durera l’ordre cruel. J’en suis on ne peut plus mortifié, cependant je voudrais bien avoir quelques bonnets de nuit.

J’ai l’honneur d’être avec respect,

269. Lépagnez Cadet libraire à Besançon. Ms. 1174.

Lépagnez Cadet libraire à Besançon. Ms. 1174.

Besançon, le 3 septembre 1783,

 

Messieurs,

Je suis seulement arrivé avant-hier du voyage où j’ai eu l’honneur de vous voir à Neuchâtel. Il y a 15 jours que j’ai vu encore M. Mercier en santé à Lyon, à l’exception d’un [cour] de ventre qui lui venait. Je n’ai encore fait que d’écrire depuis mon retour, cependant je vais vous répondre en abrégé à vos différentes lettres.

Pages