Bordeaux

117. Revol, 18 avril 1783, Lyon

Société Typographique de Neuchâtel

Lyon, le 18 avril 1783

Monsieur,

Toutes les tracasseries qu’on a faites à notre Sieur Revol lors de la saisie de ces balles lui ont occasionné une maladie très dangereuse de laquelle il n’est pas encore rétablit. Sitôt qu’il sera en état de vous répondre, il satisfera en plein à tous vos souhaits. L’exemplaire pour M. [Gravier] a été expédié [hier]. On a eu soin de faire recouvrir les volumes pour qu’ils fussent en bon état. Nous avons l’honneur d’être très parfaitement,

113. Revol, 6 janvier 1783, Lyon

MM. de Neuchâtel

Lyon, le 6 janvier 1783

Messieurs,

Nous allons répondre catégoriquement à votre dernière du 31 que nous sommes au désespoir que notre négligence vous ait fait perdre toutes vos pratiques. Ce n’a pas été nos intentions. Pour y remédier, vous prions très instamment de ne plus rien nous adresser, d’autant plus que par notre nouvelle société, nous ne voulons plus faire de commerce illicite, qui nous expose tous les jours à des réprimandes et à des sottises de ceux que nous avons cherché à obliger.

14. Revol, 23 janvier 1779, Lyon

La Société De Neuchâtel

Lyon, le 23 janvier 1779

Messieurs,

Nous avons reçu en leur temps vos lettres du 26 décembre dernier et 3 janvier, aussi, les balles qu’elles nous annonçaient. Tout va bien, et nous sommes, et devons être, de conformité.

                  Nous avons expédié les balles:

5. Revol, 2 août 1778, Lyon

M. de la Société de Neuchâtel

Lyon, le 2 août 1778

                  Messieurs,

Il nous semble par votre lettre que vous n’étiez pas entièrement satisfaits de ce que nous avons dit à M. Favarger votre voyageur. Cependant, il ne nous serait pas possible de vous donner d’autres renseignements.

2. Revol, 11 juin 1778, Lyon

Messieurs de la Société typographique de Neuchâtel en Suisse

Lyon, le 11 juin 1778

                  Messieurs,

Par le contenu de notre dernière, nous vous assurons qu’avons vu moyen pour éviter l’entrée de vos balles dans cette ville. Nous ne pouvons en faire usage que pour les balles destinées pour passer debout, c’est-à-dire pour la Provence, Languedoc etc. etc.. Mais nous ne vous répondrions pas des événements qui pourraient en résulter dans les Chambres syndicales des autres villes du royaume.

Pages